Vernissage
Visioconférence

Vernissage du livre « Post mortem flash-back : scènes de suicides assistés en Suisse »

Les inscriptions sont closes

En Suisse, l'assistance au suicide est pratiquée de manière épisodique et confidentielle depuis le début des années 1980 puis avec plus de récurrence dès le tournant du XXIe siècle. La singularité du dispositif helvétique de l'assistance au suicide est analysée, définissant l'aide à mourir et les espaces de mort avec une focalisation sur la phase post-mortem.

A l’occasion de la sortie du livre de Marc-Antoine Berthod et Alexandre Pillonel intitulé « Post mortem flash-back : scènes de suicides assistés en Suisse », le Réseau Âge, vieillissements et fin de vie (AVIF) vous invite au vernissage de la publication en présence de ses deux auteurs.

En Suisse, un suicide assisté est considéré comme une mort violente. Ce livre, où sont définis l’aide à mourir et les espaces de mort avec une focalisation sur la phase post mortem, analyse la singularité du dispositif helvétique de l’assistance au suicide.
 

Entrée libre sur inscription
 

Le livre « Post mortem flash-back : scènes de suicides assistés en Suisse » est publié aux éditions Fage et se base sur la recherche effectuée par Alexandre Pillonel, Marc-Antoine Berthod, Dolores Angela Castelli Dransart et Anthony Stavrianakis qui est à découvrir dans le livre « La mort appréciée, l'assistance au suicide en Suisse ».

L’accès n’est possible qu’aux personnes vaccinées ou guéries (2G) sur présentation du certificat COVID. Le vernissage sera aussi diffusé en ligne

Thématiques

  • Vieillesse, fin de vie

Intervenant·e·s

A propos de Marc-Antoine Berthod

Docteur en anthropologie de l’Université de Neuchâtel, Marc-Antoine Berthod mène depuis le milieu des années 1990 des travaux d’enseignement et de recherche sur la fin de vie, la mort et le deuil dans le champ du travail social et de la santé. Il a notamment conduit des études empiriques sur le rapatriement des défunts et le sentiment d’appartenance des familles migrantes en deuil ; sur la place de la mort dans les entreprises et dans les relations professionnelles ; sur la vie quotidienne en institution; sur les proches aidant·e·s pris·e·s entre monde du travail et accompagnement de fin de vie ; sur l’assistance au suicide en Suisse; sur les mondes funéraires, la pandémie de Covid-19 et les proches en deuil; sur la transition funéraire et le deuil dans le grand âge. Il est par ailleurs engagé dans divers comités et associations académiques et professionnelles. Il est membre du comité de pilotage de recherche soins pallatifs suisse, membre du comité de Palliative VD et préside depuis 2008 la Société d’études thanatologiques de Suisse romande.

A propos de Alexandre Pillonel

Docteur en sociologie, Alexandre Pillonel se spécialise dans les études sociologiques de la vieillesse et des processus de vieillissement durant ses années de formation à l’Université de Genève. Titulaire d’un doctorat il devient un collaborateur scientifique à la Haute école de travail social et de la santé à Lausanne (HETSL), HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Ses recherches se centrent alors sur les questions de fin de vie, de mort et de deuil. Il a co-écrit une monographie sur le suicide assisté « La mort appréciée. L’assistance au suicide en Suisse » aux éditions Antipodes, avant de s’intéresser aux conséquences de la pandémie sur le monde funéraire et le vécu du deuil.  


Informations pratiques

Adresse