Conférence

L’Art Brut au féminin

Dates de l'événement 07 avril 2022
Heures de l'événement 17:30 - 19:30

Lieu HETSL · Auditoire A 321-322

Les inscriptions sont closes

Flavie Beuvin pose un regard sur la manière dont est envisagé le genre dans l’Art Brut. Elle interroge les modalités d’apparaître et de représentation des œuvres réalisées par des femmes dans la collection de Jean Dubuffet. De quel corps vécu, de quelle création, de quelle incarnation, parle-t-on lorsque nous abordons les réalisations de ces créatrices de l’Art Brut ?

Jeanne Tripier, sans titre, entre 1935 et 1939 photo : Claude Bornand Collection de l’Art Brut, Lausanne

Se ressaisir des mots dont Jean Dubuffet use pour nommer et construire cet Art Brut qu’il idéalise et qu’il découvre ouvre la possibilité de réinterroger la manière dont le peintre envisage le « génie » et la « différence » des femmes de l’Art Brut. La reprise actuelle des écrits de Dubuffet permet ainsi la mise au travail des créations des femmes de l’Art Brut au regard des recherches concernant le genre. Nous faisons alors l’hypothèse que cette « différence » n’est pas le fait d’un art « autistique » en marge de « l’art culturel » ni le fait d’une exceptionnalité de la création au féminin mais le fait d’une construction socio-culturelle genrée. Afin de mieux percevoir ce phénomène d’apparaître au féminin, nous observerons plus particulièrement les créations des femmes internées en milieu asilaire, premier terrain de prospection du peintre collectionneur. Ces œuvres réalisées par des créatrices qui ne se sont jamais rencontrées, ces œuvres issues d’un vécu d’internement contraint, témoignent de fortes parentés tant dans les formes que dans les trajectoires de vie qui les portent.

La conférence sera suivie d’une discussion avec Sarah Lombardi (Collection de l’Art Brut), Pascal Roman (UNIL) et Olivia Lempen (HETSL)

 

Thématiques

  • Culture
  • Genres

Programme

17h30 — 18h30

L'art brut au féminin

Flavie Beuvin, Docteure en arts et esthétique diplômée de l’Université de Lille et art-thérapeute de formation

18h30 — 19h30

Discussion

Sarah Lombardi, Historienne de l’art, directrice de la Collection de l’Art Brut
Pascal Roman, Professeur ordinaire de Psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse, UNIL (LARPsyDIS, Institut de psychologie)
Olivia Lempen, Professeure HES associée (UFC), responsable du DAS en art-thérapie à la HETSL et membre associée LARPsyDIS

 

 


Intervenant·e·s

A propos de Flavie Beuvin

Docteure en arts et esthétique diplômée de l’Université de Lille et art-thérapeute, Flavie Beuvin a cheminé ces dernières années aux côtés des œuvres d’Art Brut et notamment de celles des créatrices d’Art Brut. Ces rencontres esthétiques ont donné lieu à la thèse L’Art Brut au féminin : la végétalité à l’œuvre soutenue à l’automne 2021. Ce travail de recherche s’est nourri et continue de s’imprégner de sa pratique artistique personnelle et de sa pratique professionnelle en milieu psychiatrique, dans le champ social et médico-social.
 


Informations pratiques

Adresse