Travailler après l'âge de la retraite? Une recherche s'intéresse à la situation en Suisse et en Belgique

Il est de plus en plus courant que des travailleuses et travailleurs reprennent une activité rémunérée après leur départ à la retraite. Depuis plusieurs années, des politiques de maintien au travail des travailleuses et travailleurs âgés sont mises en œuvre par les pouvoirs publics. Ces mesures doivent contribuer à une pérennisation des systèmes de protection sociale.

Financée par le Fonds de la Recherche Scientifique (FNRS) – Belgique, une recherche conjointe entre la Belgique et la Suisse débute en janvier 2022 pour dresser la situation des travailleuses et travailleurs de plus de 65 ans. L’arrivée à l’âge de la retraite ne signifie plus forcément un arrêt de l’activité professionnelle. Un maintien dans la vie active est par ailleurs soutenu par des mesures politiques. Dans cette perspective, l’âge légal de la retraite perd progressivement son caractère contraignant. Les assouplissements proposés visent à augmenter les taux d’emploi, notamment après l’âge légal de la retraite.

Le projet de recherche mené par Nathalie Burnay (Université Namur) et Valérie Hugentobler (HETSL) vise à comprendre ces situations particulières de travail, appelées bridge employment, à partir du cadre théorique des parcours de vie. Il repose sur une méthodologie qualitative de recueil et d’analyse d’entretiens semi-directifs avec des travailleuses et travailleurs de plus de 65 ans dans deux pays (Belgique et Suisse) contrastés du point de vue des taux d’emploi en fin de carrière et du régime d'Etat-Providence.