Les normes d'une famille "juste" dans les interventions des assistantes et assistants sociaux de l'aide sociale publique

Cet article présente les résultats d’une recherche sur l’aide sociale publique en Suisse romande. Il traite des normes familiales sur lesquelles s’appuient les assistantes et assistants sociaux (AS) dans le cadre de leur intervention auprès de familles qui demandent de l’aide.

Marianne Modak, Françoise Messant et Véréna Keller présentent tout d’abord un constat. Selon elles, la cause majeure de la persistance des inégalités entre sexes tient à la séparation entre la sphère publique et la sphère privée qu’instaure la division sexuelle du travail. Le point focal du questionnement des auteures découle de ce constat : l’aide sociale publique est l’une des rares occasions pour l’État d’intervenir directement dans l’espace privé des familles (des familles pauvres exclusivement). Cette intervention s’adresse formellement à des individus égaux et non à des pères ou des mères, ou à des époux ou des épouses. La question que posent les auteures est celle de savoir si les AS de l’aide sociale pourraient, par leur intervention, remettre en question la division sexuelle du travail que les familles pauvres subissent de plein fouet, et se saisir de leur marge de manœuvre pour traiter également hommes et femmes dans le collectif familial.

Après avoir décrit la méthode d’enquête de terrain utilisée ainsi que les principaux résultats de l’enquête, Marianne Modak, Françoise Messant et Véréna Keller terminent en discutant les différentes « philosophies » de justice mobilisées par les AS dans le cadre de leur activité afin d’examiner dans quelle mesure elles confortent ou égratignent la division sexuelle du travail.

Résumé : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Keller Véréna
Messant-Laurent Françoise
Modak Marianne
Références

Modak, M., Messant, F. & Keller, V. (2013). Les normes d'une famille “juste” dans les interventions des assistantes et assistants sociaux de l'aide sociale publique. Nouvelles Questions Féministes, 32(2), 57-72. doi:10.3917/nqf.322.0057

Liens