Cadres de proximité et maîtrise de la qualité : un mode d'(auto-)socialisation aux nouvelles orientations managériales

Les réformes impulsées dans le domaine social depuis le milieu des années 1990 ont installé un nouveau registre normatif, une grammaire d’action et une instrumentation qui contribuent à redéfinir la fonction des cadres. Ces réformes remettent également en question la manière dont la fonction de cadre est investie, les modèles auxquels les cadres se réfèrent, le contenu de leur activité et les équilibres relationnels avec les professionnel-le-s et les équipes.

Le chapitre de Daniel Lambelet adopte un point de vue oblique, centrant son attention sur le vécu et les pratiques des cadres des institutions socio-éducatives dans ce contexte de transformations. L’auteur se base sur une recherche-action menée au sein d’un centre éducatif accueillant des jeunes avec des difficultés d’apprentissage. L’étude explore comment les cadres sont enrôlé-e-s dans la mise en œuvre de ces changements, comment ils/elles sont mis-es à l’épreuve et ce que les cadres font en utilisant les marges de manœuvre à leur disposition. En conclusion, l’auteur souligne l’importance d’accompagner la recomposition de la professionnalité encadrante en faisant place à la réflexion sur l’expérience dans les cursus de formation à destination des cadres du secteur social et médico-social.

Résumé : Anne-Line Schminke

Auteur-e-s
Lambelet Daniel
Références

Lambelet, D. (2014). Cadres de proximité et maîtrise de la qualité : un mode d'(auto-)socialisation aux nouvelles orientations managériales. In D. Delaloy, M. Foudriat & F. Noble (Dir.), Le Management des chefs de service dans le secteur social et médico-social (pp. 115-131). Paris : Dunod.