A capability approach to individualised and tailor-made activation

Depuis le début des années 1980, les politiques d'action sociales liées à l'intégration et à l'emploi subissent de nombreuses transformations et nécessitent de nouveaux outils d'analyse. On constate une évolution allant de politiques sociales basées sur la citoyenneté à une aide en fonction du comportement des bénéficiaires et de la mesure de leur volonté à retrouver un emploi. Dans un mouvement d'individualisation de la personne, tendant à imputer le non-emploi aux caractéristiques personnelles, l'aide sociale se pratique de plus en plus « sur mesure ». Une décentralisation est également de plus en plus visible, ancrant l'aide sur un principe de territorialisation et offrant une importante marge de manÅ“uvre aux agents locaux.

Les auteurs proposent de transformer cette situation qui renforce l'exclusion à l'aide de l'approche en terme de « capabilités » d'Amartya Sen. Cette approche met en exergue la notion de « capability for choice », c'est-à-dire la liberté réelle qu'a une personne de choisir le travail qu'elle valorise. La société doit pouvoir offrir cette liberté, celle-ci ne doit pas être dictée par le marché. C'est uniquement dans le cadre d'une prise en compte des points de vue de tous les partenaires que cette liberté pourra être garantie, dans une perspective de réintégration durable. Enfin, il faut impérativement réintroduire la responsabilité collective au cÅ“ur du débat, l'approche individualisante créant une culpabilité chez les bénéficiaires tout en restreignant la notion de citoyenneté.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Bonvin Jean-Michel
Farvaque Nicolas
Références

Bonvin, J.-M., & Farvaque, N. (2007). A capability approach to individualised and tailor-made activation. In R. van Berkel & B. Valkenburg (Eds.), Making it personal. Individualising activation services in the EU (pp. 45-46). Bristol: The policy press.