Conférence

Le système pénal protège-t-il les femmes ? Analyses féministes et abolitionnisme pénal

En marge des manifestations mises sur pied à l’occasion des 10 ans d’Infoprisons, le réseau Genre et travail social et l’Unité de formation continue ont invité Gwenola Ricordeau (Professeure associée en justice criminelle, California State University, Chico) pour une conférence autour du féminisme et de l'abolitionnisme pénal.

Photo: © Jessica Bartlett

Le système pénal protège-t-il les femmes ? Que fait-il aux femmes qui y sont confrontées ? Que risquent les luttes féministes en s’inscrivant sur le terrain du droit ?

En répondant à ces questions et en critiquant le « féminisme carcéral », Gwenola Ricordeau montre les tensions entre certains courants du féminisme et l’abolitionnisme pénal et propose d’explorer les apports analytiques et politiques de l’abolitionnisme pénal.

Cette conférence s’inscrit dans le cadre de la manifestation « Prison, justice et droits humains » organisée au Casino de Montbenon à Lausanne, les 1er et 2 octobre prochains, à l’occasion des dix ans d’activité du Groupe Infoprisons

Thématiques

  • Délinquance, criminalité, univers carcéral
  • Genres

Programme

14h30 — 14h45 Mot de bienvenue et présentation des journées de réflexion « Prison, justice et droits humains : 10 ans d’Infoprisons »
Angélique Fellay, directrice adjointe de la HETSL et Viviane Prats, doyenne, responsable de l'Unité de formation continue,  Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HETSL)

14h45 — 15h30 

Le système pénal protège-t-il les femmes ? Analyses féministes et abolitionnisme pénal

Gwenola Ricordeau, professeure associée en justice criminelle à la California State University, Chico (États-Unis)

15h30 — 16h15

Discussion

Discussion introduite par Irène Schmidlin, titulaire du brevet d'avocate, DEA en Etudes genre et membre du Conseil de fondation de la HETSL.
Modération de la discussion par Emmanuelle Guillaume-Gentil et Jenny Ros, collaboratrices scientifiques à la HETSL, Réseau Genre et travail social (GeTS)

16h15

Apéritif


Intervenant·e·s

A propos de Gwenola Ricordeau

Gwenola Ricordeau est professeure associée en justice criminelle à la California State University, Chico (États-Unis). Ses travaux portent notamment sur les proches des personnes incarcérées, la sexualité et le genre en prison et les contestations du système carcéral. Elle est l’auteure de Les détenus et leurs proches. Solidarités et sentiments à l’ombre des murs (Autrement, 2008), Pour elles toutes. Femmes contre la prison (Lux, 2019) et Crimes & Peines. Penser l’abolitionnisme pénal (Grévis, 2021).

A propos de Irène Schmidlin

Irène Schmidlin est titulaire du brevet d'avocate et d’un diplôme d’études approfondies en études genre. Experte en droit suisse et travail social, elle est au bénéfice d’une expérience avérée en gestion de projet au sein du Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes du Canton de Vaud. Membre du Conseil de fondation de la HETSL, elle participe régulièrement à la formation proposée en études genre et travail social.


Informations pratiques

Adresse

Contact

Daniel Lambelet, Professeur HES associé

Comité d'organisation