Le temps de mourir : réflexions sur les usages de la notion d'accélération en lien avec l'assistance au suicide

À partir d'une étude ethnographique conduite depuis 2017, cet article décrit et questionne les divers usages de la notion d'accélération associés à l'assistance au suicide en Suisse. Ces associations relèvent de registres distincts (médico-légal, éthico-moral. organisationnel et expérientiel) et débouchent sur des catégorisations contrastées. L'article met en perspective le sens et la pertinence de ces catégorisations, ainsi que le rapport au temps que celles-ci sous-tendent. L'assistance au suicide peut être ainsi considérée autant comme une réponse à un sentiment d'urgence que comme une autre manière de prendre son temps pour mourir.

Based on an ethnographic study conducted since 2017, this article describes and questions the various uses of the notion of acceleration associated with assisted suicide in Switzerland. These associations index distinct registers (forensic, ethical- moral, organizational and experiential) and le ad to contrasting categorizations. The article puts into perspective the meaning and relevance of these categorizations, as well as the relation with time they convey. Accordingly, assisted suicide may appear at the same time as a response to a sense of urgency and as an alternative way to take time to die.

Auteur-e-s
Pillonel Alexandre
Berthod Marc-Antoine
Castelli Dransart Dolores Angela
Références

Pillonel, A., Berthod, M.-A., Castelli Dransart, D. A. (2020). Le temps de mourir : réflexions sur les usages de la notion d'accélération en lien avec l'assistance au suicide. Revue suisse de travail social, 25, 122-138.