Le diagnostic du projet en travail social ou le préambule novateur

La capacité des professionnel·le·s du travail social à promouvoir des innovations sociales implique le développement de projets en travail social, à l’échelle des dispositifs de ce champ professionnel, dans une double perspective institutionnelle et territoriale. Dès lors, il est nécessaire de reconnaître et de développer cette expertise qui s’intègre dans une ingénierie spécifique au travail social, sur la base d’une méthodologie de recherche appliquée. Ce texte propose de documenter une méthodologie éprouvée par son auteur dans l’enseignement de masters en travail social, en France et en Suisse, qui forment à ce type de développement de projet. Ce texte s’applique à développer plus particulièrement les enjeux de la phase fondatrice du diagnostic. Cet exercice complexe implique l’acquisition d’une compétence à l’objectivation scientifique. Au-delà d’un simple enjeu d’acquisition méthodologique, ce processus de formation s’articule mal à la culture de la subjectivation forgée dans le cadre de la formation de base de ces professionnel·le·s, qui vise le développement de projets d’accompagnement individuel ou de groupe. Cet enjeu méthodologique est la clé d’une nécessaire acculturation pour affirmer la capacité du travail social à être un acteur de l’innovation sociale.

Auteur-e-s
Rullac Stéphane
Références

Rullac, S. (2020). Le diagnostic du projet en travail social ou le préambule novateur. Revue française de service social, 277, 98-109.