La recherche en histoire sur le handicap. De la production de savoirs sur le handicap aux connaissances sur notre société

Cet article de Mariama Kaba offre une réflexion sur l’évolution de la recherche scientifique dans le champ du handicap et des enjeux de cette recherche. Elle montre à quel point l’histoire, en intégrant cet aspect au même titre que le genre ou l’appartenance ethnique peut, en superposant les grilles de lecture, offrir des orientations intellectuelles novatrices.

Depuis peu, la recherche sur le handicap connaît un regain d’intérêt au sein des sciences sociales et de l’histoire. Ce renouveau a été amorcé dans le contexte des années 1970 en commençant à envisager le handicap dans une perspective sociale, culturelle et politique, remettant en cause l’unique facteur biomédical qui prévalait jusqu’ici. Les new disability studies alors émergentes insistent sur le handicap comme une identité socialement construite et non pas comme une question individuelle et localisée dans le corps. Les années 1980 quant à elles, insistent sur les différents abus et discriminations vécus par les personnes en situation de handicap et développent des thématiques telles que leur représentation dans les domaines de l’art ou de la littérature, prenant davantage en considération l’expérience socioculturelle de la maladie. En Suisse, les études sur le handicap sont encore très peu répandues et témoignent de cette « anxiété existentielle » que provoque l’évocation du handicap dans notre société. Pourtant, comme le montre l’auteure, les sciences et l’histoire en particulier ont absolument tout à gagner à s’y intéresser davantage.

Résumé : Sarah Kiani.

Auteur-e-s
Kaba Mariama
Références

Kaba, M. (2008). La recherche en histoire sur le handicap. De la production de savoirs sur le handicap aux connaissances sur notre société. Pages romandes, 4, 4-6.