Après-midi d'étude

Les systèmes de retraite face aux inégalités de genre

Dates de l'événement jeudi 9 juin 2022
Heures de l'événement 13:30 - 19:00

Lieu HETSL · Auditoire Pahud

Les inscriptions sont closes

Les systèmes de retraites mis en place dans les pays occidentaux offrent un point d’entrée privilégié pour discuter les diverses formes de discriminations liées au genre dans les dispositifs de sécurité sociale et retracer les étapes de l’élaboration de la critique féministe des politiques sociales.

© Eric Roset

La retraite apparaît comme le reflet des inégalités économiques qui existent entre les hommes et les femmes pendant la vie active du fait de la division sexuée du travail : les disparités salariales, l’inégale répartition du travail familial et les interruptions liées à la maternité ont un impact fort sur le montant des cotisations versées, et donc sur le niveau des prestations reçues. Les dispositifs de retraite peuvent non seulement perpétuer, mais aussi renforcer les inégalités entre les sexes ou en créer de nouvelles, comme c’est le cas lorsque le mari perçoit une rente unique pour le couple, ou que certains droits (par exemple la possibilité, en cas de décès, que soit reversée une partie de la pension au conjoint survivant) ne sont pas ouverts aux mêmes conditions aux femmes et aux hommes.

En Suisse comme dans d’autres pays, différentes réformes des dispositifs en vigueur ont été proposées, et pour certaines adoptées, en vue de corriger des systèmes de retraite qui pénalisent les femmes (en particulier lorsqu’elles ont vécu en couple et ont eu des enfants). Le calcul de l’âge de jouissance de la retraite à taux plein, du nombre d’annuités nécessaires ou du montant perçu peut ainsi prendre en compte le sexe, l’état matrimonial, ou encore le nombre d’enfants. Ces mesures s’appuient sur des visions de la protection sociale, des modèles familiaux et des conceptions de l’égalité entre les sexes très diverses. Le débat sur les retraites des femmes apparaît ainsi comme un lieu où peut s’observer l’évolution des problématiques et des lignes de front autour de ces questions plus générales.

À la veille d’une votation sur l’augmentation à 65 ans de l’âge de la retraite des femmes en Suisse, et alors que se profile une reprise des débats sur la réforme des retraites en France, cette rencontre propose d’éclairer les enjeux des réformes des retraites au prisme du genre dans ces deux pays. Les contributions scientifiques présentées dans un premier temps permettront de croiser les perspectives de différentes disciplines des sciences sociales (sociologie, histoire, science politique, droit). Dans une seconde partie, une table ronde réunira des chercheuses et des militantes syndicales, féministes et de défense des droits des migrant·e·s, autour de questions plus directement liées à l’actualité politique.
 

Entrée libre sur inscription

Thématiques

  • Politiques sociales, action publique, état social

Programme

13h30 — 13h40                  

Accueil et mots de bienvenue

Alessandro Pelizzari, directeur, Haute école de travail social et de la santé Lausanne (HETSL)

13h40 — 14h10         

Introduction

Carola Togni, professeure ordinaire, co-responsable du Réseau Genre et travail social, HETSL

14h10 — 15h10

L'égalité hommes/femmes dans les débats sur les retraites dans la seconde partie du XXe siècle en France et en Suisse

Romain Carnac et Caroline Honegger, collaborateur et collaboratrice scientifiques, HETSL

15h10 — 15h30

Pause

15h30 — 16h15

Évolution actuelle du système de retraites français au regard de l’égalité entre les femmes et les hommes

Christiane Marty, ingénieure-chercheuse, Fondation Copernic / ATTAC (France)

16h15 — 17h00

Prévoyance vieillesse en Suisse : quelles inégalités dans le système des trois piliers?

Danielle Axelroud, experte fiscale engagée au collectif #65 No Peanuts et à la Grève féministe (Suisse)

17h00 — 17h30

Pause

17h30 — 19h00

Revendications et mobilisations féministes autour des retraites

Intervenantes de la table ronde :

  • Michela Bovolenta, secrétaire syndicale au Syndicat suisse des services publics SSP (Suisse)
  • Christiane Marty, ingénieure-chercheuse, Fondation Copernic / ATTAC (France)
  • Elma Hadžikadunić, responsable romande du programme Age et Migration, EPER (Suisse)
  • Danielle Axelroud, experte fiscale engagée au collectif #65 No Peanuts et à la Grève féministe (Suisse)
 

19h00

Apéritif


Informations pratiques

Adresse

Contact