Nouvelle recherche pour favoriser l'accès à la prévention et aux soins pour les personnes en situation de handicap

Pour les personnes en situation de handicap, l’accès aux informations et aux offres de promotion de la santé et prévention ne va pas de soi. Les innovations technologiques développées avec et pour les personnes en situation de handicap permettront à la Suisse d’être plus inclusive et de participer à la mise en œuvre de la Convention relative aux Droits des Personnes Handicapées (CDPH).

 

Mon App’Santé est un projet collaboratif impliquant des personnes en situation de handicap, des expert·e·s de l’usage des technologies et des inégalités digitales (UNIL), de la promotion de la santé et de la prévention (Unisanté) et des troubles neurodéveloppementaux (HETSL). Cette application facilite l’accès aux informations et aux offres de promotion de la santé et prévention pour les personnes en situation de handicap. Financée par la « Fondation pour la Recherche en faveur des personnes Handicapées », cette application numérique s’appuie sur des avancées technologiques novatrices dans les domaines du matching et de l’active learning. Elle permettra de fournir aux personnes en situation de handicap les informations et les offres ciblées dont ils et elles ont besoin, notamment en matière de prévention en fonction du sexe et de l’âge de ses utilisatrices et utilisateurs. En plus de faciliter l’accès à une information utile et compréhensible, l’App’Santé proposera également aux bénéficiaires un agenda personnalisable afin d’assurer le suivi des différentes démarches entreprises. Le but visé est de permettre à ses bénéficiaires de devenir actrice et acteur de leur santé, notamment pour les personnes vivant en Institution qui sont souvent tributaires des offres dans le domaine de la santé proposées au sein de leur institution.

Les données récoltées à partir des feedbacks des utilisatrices et utilisateurs permettront également d’expliciter leurs besoins réels en matière de prévention aux professionnel·le·s et aux proches aidant·e·s.