La HES-SO soutient les étudiant·es venant d’Ukraine

La HES-SO se montre solidaire et prend les dispositions nécessaires pour faciliter l’accueil dans ses Hautes écoles des enseignant·es, chercheuses et chercheurs et étudiant·es ukrainien·nes au bénéfice du statut de protection S.

La HES-SO est consternée et profondément attristée par le conflit en Ukraine. Elle tient à témoigner sa solidarité envers l’ensemble des populations durement touchées par la guerre et à apporter un soutien correspondant à ses missions académiques et ses valeurs.

Plusieurs Hautes écoles de la HES-SO ont d'ores et déjà été sollicitées par des étudiant·es provenant d’Ukraine qui désirent poursuivre leur formation en Suisse. La HES-SO a revu ses dispositions afin de faciliter une reprise rapide des études avec un statut de mobilité pour les personnes bénéficiant du statut de protection S. A la rentrée 2022, elle adapte également ses dispositions pour les étudiant·es provenant d’Ukraine qui souhaitent débuter ou terminer leur formation en Suisse.

La HES-SO encourage également les étudiant·e·s et futur·e·s étudiant·e·s provenant d’Ukraine à emprunter la passerelle INVOST pour les filières où elle est disponible.

La HES-SO accorde également une attention particulière à ses étudiant·e·s russes qui ne peuvent être tenu·es pour responsables. Elle leur apportera de l’aide ponctuelle au cas par cas, selon les difficultés rencontrées.

Par sa démarche, la HES-SO tient à témoigner sa solidarité envers l’ensemble des populations durement touchées par la guerre et à apporter un soutien correspondant à ses missions académiques et ses valeurs.

Informations pratiques sur l'accueil des étudiant·e·s et chercheur·e·s